Science-Metrix se fait remarquer en publiant une carte des collaborations scientifiques mondiales

Publié le 4 avril 2011

Science-Metrix a récemment publié une carte illustrant les collaborations scientifiques entre chercheurs à travers le monde. La carte a retenu l’attention de divers sites et publications s’intéressant à la science et à la visualisation, dont un article qui sera publié dans l’édition mai/juin de la revue Wired (voir la liste ci-dessous). La carte a aussi été une des 10 cartes sélectionnées pour la 7e exposition de Places & Spaces: Mapping Science (Université de l’Indiana) et a été retenue comme finaliste pour le concours MiniMax du réseau de recherche Eidolon (École polytechnique fédérale de Lausanne, Université Laval, Université de Bergame).

Plus impressionniste qu’un véritable outil de mesure, cette carte permet néanmoins de visualiser les liens culturels, linguistiques et politiques qui servent de base au système scientifique mondial. Par exemple, les collaborations entre le Brésil et le Portugal sont évidentes, tout comme les liens entre l’Afrique et l’Europe. De plus, les grands centres d’innovation et de recherche sont très visibles, particulièrement dans certaines régions des États-Unis, ainsi que la forte densité de collaboration à l’intérieur de l’Espace européen de la recherche.

Construite à partir de la base de données Scopus d’Elsevier, la carte présente la collaboration scientifique sous la forme d’articles revus par comité de pairs qui sont signés par au moins deux auteurs. Chaque lien représente un ensemble de collaborations entre deux villes. L’intensité du lien est fonction de la distance entre les deux villes ainsi que du nombre de collaborations scientifiques entre ces mêmes deux villes.

Cité par :

[HTML] Nature
[HTML] Flowing Data
[HTML] et [HTML] Wired
[HTML] New Scientist
[HTML] The Atlantic
Et plusieurs autres