Science-Metrix commence une deuxième étude bibliométrique pour AOSTI

Publié le 23 octobre 2015

L'Observatoire africain pour la science, la technologie et l'innovation (AOSTI) a confié à Science-Metrix le mandat de préparer une mise à jour de l’étude bibliométrique que nous avions effectuée pour AOSTI en 2012. L’étude précédente  évaluait l’état de la science et technologie au sein de l’Union africaine et avait pour but de déterminer les forces et les faiblesses de l’Union en science, technologie et innovation en examinant la production scientifique littéraire (c’est-à-dire les publications dans les revues scientifiques et les données sur les brevets) de l’Afrique en général et des pays individuels.

Cette mise à jour sera axée sur la période entre 2008 et 2013 et présentera des résultats distincts pour la production africaine en général et celle de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Elle portera seulement sur la littérature scientifique, sans tenir compte des données sur les brevets. En combinaison avec l’étude précédente qui couvrait la période entre 2005 et 2010, cette mise à jour permettra d’analyser les tendances de la production scientifique en Afrique entre 2005 et 2013.

Conformément à l’étude précédente, cette mise à jour bibliométrique abordera les thèmes suivants.

Pour l’Afrique en général :

  • La production scientifique de l’Union africaine (y compris la production par habitant, la croissance, les tendances et l’impact scientifique, par Communauté Économique Régionale (CER) et par pays)
  • La production scientifique par domaine (incluant l’analyse de la performance et de la spécialisation par pays et par CER)
  • La collaboration scientifique au niveau africain et international
  • Les caractéristiques des 500 scientifiques les plus actifs (production, spécialisation, impact, collaboration)

Pour les CER faisant partie de la CEDEAO :

  • La production scientifique de la CEDEAO
  • La production scientifique par domaine
  • La collaboration scientifique au sein de la CEDEAO et au niveau international
  • Les caractéristiques des 200 scientifiques les plus actifs de la CEDEAO
  • Les caractéristiques de 20 institutions les plus actives de la CEDEAO
  • L’analyse positionnelle des 15 états membres de la CEDEAO

Science-Metrix a hâte de présenter les résultats préliminaires de cette étude à AOSTI d’ici la fin de l’année 2015 et de soumettre le rapport final en début de l’année prochaine. 

Lisez le rapport de l'étude précédente.

Image: iStock Photo